Bandeau
Lettres & Langues et Cultures de l’Antiquité
Slogan du site

Site Lettres et Langues anciennes de l’académie de Lyon.

Chronique cinéma : improviser un compte-rendu collectif d’un film

Ce travail est mis en place au sein d’une option cinéma arts visuels facultative depuis la rentrée 2018 et peut s’adapter facilement à un travail autour de "Collégiens au cinéma" ou "Lycéens au cinéma".

Article mis en ligne le 29 juin 2019
dernière modification le 25 juin 2019

par Claire Augé

  1. Objectifs pédagogiques

Il s’agit de travailler avec les élèves les compétences suivantes :
- savoir adapter son langage et sa tenue à un public donné
- s’écouter et réagir au propos d’autrui
- apprendre à improviser un discours construit et argumenté
- s’entraîner à parler de manière continue sans note
- résumer une œuvre avec ses propres mots
- argumenter à l’oral : donner son avis

Il s’agit ainsi de préparer les élèves aux épreuves orales du bac 2021 ; il s’agit également d’une variation du carnet de lecteur, ici "échanges de cinéphiles".

  2. Descriptif sommaire

Ce travail a eu lieu après chaque projection d’un film dans le cadre d’un partenariat avec un cinéma dans le cadre d’une option cinéma et arts visuels facultative. Il a également été proposé à une classe de seconde après la projection d’un film, œuvre complémentaire d’une séquence menée en cours de français. Ce travail peut tout à fait être transposé dans le cadre d’une participation à "lycéens au cinéma".

La chronique est réalisée au cours d’une séance de deux heures consécutives.

  3. Descriptif détaillé

Avant de lancer le travail des chroniques, une séance en amont est organisée pour écouter, lire et regarder différentes chroniques cinématographiques. Il s’agit de repérer les caractéristiques d’une chronique, les particularités de la chronique-radio et d’observer la circulation de la parole dans une chronique collective.

3.1. Déroulement de la séance

Les élèves sont réunis par petits groupes de 5-6 élèves. Ils ont deux heures maximum pour enregistrer une chronique collective.

Pour cela, une feuille récapitulant les différentes étapes attendues est distribuée.
- Introduction avec une présentation de l’œuvre  : titre, réalisateur, nationalité, année, résumé, remarques sur le casting, éventuelles anecdotes de tournage, éventuelles remarques sur la note d’intention du réalisateur.
- Focus sur 2-3 thèmes particuliers au choix qui sont expliqués et détaillés. On attend ici un langage précis.
- Avis personnels justifiés
- Conclusion

Pour arriver à réaliser leur chronique dans le temps imparti, la séance est divisée en différentes étapes de travail.
1. Recherche sur le film en ligne, lecture de différentes chroniques journalistiques.
2. Réflexion individuelle sur les thèmes importants du film
3. Mise en commun et préparation des justifications
4. Mise en commun des différents avis
5. Organisation du contenu et répartition de la parole.
6. Répétition
7. Enregistrement.

3.2. critères de notation :

Contenu
Présentation du film
Présentation du contexte
Résumé
Avis : Chaque élève a exprimé son avis sur le film, de manière claire et justifiée / Passage marquant évoqué : choisir un passage et en parler
Conclusion : écho avec une autre œuvre.
Expression et Lexique
Langue et syntaxe
Voix (débit, fluidité, ton)
Travail en groupe
Respect : La parole des autres est respectée et écoutée.
Participation : La chronique est organisée de manière à ce que chacun trouve sa place et chacun s’investit.
Ecoute / Dialogue : Vous réagissez entre vous aux différentes remarques, ce qui donne l’impression d’écouter une discussion à visée cinématographique plutôt que des remarques collées bout à bout.
Fluidité : Le travail a été enregistré d’une seule traite

  4. Utilisation du numérique

Ce travail est réalisé à l’aide du BYOD. Les élèves discutent ensemble du film autour d’une table sur laquelle un smartphone est posé et enregistre les échanges.
Lorsqu’une musique ou un extrait de film sont ajoutés, cela se fait à l’aide d’un autre téléphone portable connecté à internet.

  5. Limites et perspectives

Lors de ce travail, il est important d’amener les élèves à bien gérer le temps. Ils sont toujours tentés, dans une approche perfectionniste, de couper l’enregistrement et de recommencer à chaque bégaiement, hésitation ou raté.
Ce qui est important ici est de les amener à rebondir au cours d’une discussion réfléchie autour d’une œuvre.

Il serait intéressant de réfléchir aux différentes manières d’amener les élèves à progresser dans cette pratique, au-delà d’une simple répétition de l’exercice.

 -# 6. Exemples de travaux d’élèves

Quand Chaplin rencontre Hazanavicius : Le redoutable, Hazanavicius

The Master, un film chinois de Xu Haofeng (2015, festival Lumière 2018)

Au revoir là-haut, Dupontel

I am not a witch, Rungano Nyoni...