Bandeau
Lettres & Langues et Cultures de l’Antiquité
Slogan du site

Site Lettres et Langues anciennes de l’académie de Lyon.

Lire, écrire, échanger avec J.M.G. Le Clézio
Article mis en ligne le 25 juillet 2019

par Marie-Hélène Flament

 Résumé

Ce projet s’inscrit dans la continuité de la liaison école-collège mise en place depuis plusieurs années avec les écoles de notre secteur. Il permet aux écoliers et collégiens de lire et écrire ensemble, d’échanger et de commenter leurs productions réciproques, tout en communiquant avec un auteur (AIR, Incos, projets personnels). Cette année fut différente, seules les classes de sixième ont communiqué avec J.M.G. Le Clézio. Cependant, les collégiens ont servi de relais pour les CM auprès de l’auteur.

 Objectifs

  1. Partir à la rencontre d’un auteur
  2. Lire des textes intégraux, de longueurs et de genres littéraires variés (travail sur l’année scolaire)
  3. Rédiger des textes (poésies, contes, récits) par imitation
  4. Travailler le brouillon et le corriger, individuellement et collectivement
  5. Offrir en lecture à voix haute les textes de l’auteur puis les écrits personnels
  6. Garder trace du travail par la création d’un recueil collectif

 Dispositif et déroulé

En fonction du moment de l’année scolaire et des séquences au programme de sixième, il fallut adapter le travail de classe et le travail en autonomie.

• Étude des contes en classe, écriture individuelle débutée en classe, terminée en autonomie. Écriture collaborative en classe ou au CDI, par petits groupes, situations finales individuelles.
• Lecture des nouvelles et construction des cartes mentales en autonomie, restitution en classe.
• Écriture des récits (cf. les contes, mais écriture collaborative intégrale)
Modalités d’évaluation
• Pour les première et deuxième étapes, évaluation classique en compétences : les acquis des séquences et les compétences rédactionnnelles.
• Pour la partie "écriture des récits", l’évaluation est pratiquée sur le travail proprement lié à l’étude des récits d’aventures. Cette dernière étape du projet étant perlée, au gré des séances de travail et des opportunités (CDI disponible, par exemple, correction de l’enseignant à certains moments du travail des élèves puis auto-correction et suite de l’écriture). Une semaine complète est destinée à finaliser les écrits.
• Les compétences évaluées sont celles de l’écrit du socle commun, de la lecture (compréhension et mise en voix) du métier de l’élève et de la prise de parole en tenant compte de son auditoire, de l’implication personnelle dans un projet collectif.

 Déroulé détaillé

La première séquence de l’année scolaire : "Le chant du monde en poésie", manuel Fleurs d’encre, Hachette, a permis de mettre en place le projet de correspondance avec Monsieur Le Clézio. Au cours de la séquence, les élèves ont travaillé sur le vocabulaire des émotions, des sentiments et des sensations. Ils ont écrit leurs propres poésies, exposées dans la classe, puis quelques Sirandanes.

Exemple d’une réalisation d’une classe de 6ème

Le corpus du manuel a été utilisé, renforcé ensuite par les Sirandanes pour une première approche de l’auteur. Un travail de recherches est alors demandé aux élèves, sur le temps des groupes français-CDI, avec Lydie Thivollet, professeur documentaliste du collège. Deux AESH participent aux travaux de la classe : Caroline Sahut accompagne une élève dans une classe (trouble de l’attention), Alizée Collard deux élèves dans l’autre classe (attente d’affectation ULIS et troubles du comportement + hémiplégie).

Document de recherche
Que sont les Surandanes ? (texte lu par le professeur)
Quelques Sirandanes proposées par les élèves

Pendant les vacances d’automne, les élèves ont lu Voyage au pays des arbres, de JMG Le Clézio. À partir de la rentrée de novembre, le travail sur le monstre est mis en place. La problématique est la suivante :
« Qu’est-ce qu’un monstre ? », guidée par la question :
« Le monstre est-il toujours qui l’on croit ? »

Les différents contes merveilleux et surtout La Belle et la Bête, de Madame Leprince de Beaumont permettent de répondre à la question.

Dans le même moment, la correspondance avec JMG Le Clézio commence, ainsi que les échanges avec les élèves de CM1, de l’école Françoise Dolto, Saint-Germain-au-Mont-d’Or, dans le cadre de la liaison cycle 3.

Tout au long de cette séquence, des écritures courtes sont rédigées pour mettre en pratique les différents acquis linguistiques et s’exercer à l’écriture finale : un conte intégral. Les travaux, dans un premier temps individuels, sont ensuite devenus collectifs, écrits à "quatre ou cinq têtes". Pour finir, chaque élève écrit « sa fin », en fonction de ses désirs.
Une consigne supplémentaire est ajoutée à partir de l’élément perturbateur : l’action devra se dérouler dans une forêt, le petit garçon du Voyage au pays des arbres sera l’un des personnages.

Exemple de grille d’évaluation pour l’écriture

Ci-dessous, carte mentale / corolle du conte, mise à disposition des élèves, qu’ils peuvent adapter et utiliser à loisir au cours de leurs lectures, personnelles ou pour la classe.

Une carte mentale pour aider

Tout au long des séances, le vocabulaire est répertorié dans « Le Sac de vocabulaire », individuel, sous forme de schémas : les adjectifs qualificatifs dans un cercle, les noms dans un rectangle, les verbes dans un triangle au sommet inversé, moyen mnémotechnique pour appréhender ensuite la notion de classe grammaticale, dans une démarche spiralaire.

Exemples de contes

Entre janvier et début avril, les séquences reposent essentiellement sur les textes de l’Antiquité. Les élèves continuent leurs lectures personnelles, en lien avec le travail de la classe. Petite pause dans les échanges avec Monsieur Le Clézio, suite du travail linguistique (la phrase, le verbe : morphologie et valeur des temps, étymologie,...) et stylistique (figures de style, tournures de phrase, vocabulaire précis,...). Les échanges avec l’école de Saint-Germain sont plus réguliers, autour des écrits des CM1 qui participent aux Incos. Un blog a été créé à cette fin.

Au retour des vacances de printemps, nous reprenons les nouvelles de Monsieur Le Clézio, lues en amont. Les élèves devaient construire une carte mentale à partir d’une des nouvelles de leur choix, parmi « Mondo », « Celui qui n’avait jamais vu la mer », « La montagne du dieu vivant ». Le recueil complet de Mondo et autres histoires ne pouvait être imposé à la lecture à tous les élèves. Nous avons donc utilisé Mondo et trois autres histoires, dans la série Classicocollège. Quelques-uns se sont cependant essayés à la lecture d’autres nouvelles du recueil. Leurs remarques ont été intégrées au moment de la mise en commun sous forme d’une carte mentale : « Les récits de Mondo..., ressemblances et différences ».

Carte mentale : le récit d’aventure

Les élèves ont travaillé sur la notion d’identification. Ils ont aussi voyagé, il fallait situer le Reydarbarmur, comprendre la symbolique du 21 juin. Beaucoup de questions ont été posées, car avant de comprendre que les trois adolescents étaient des figures de liberté, les élèves éprouvaient une certaine tristesse : « Ils sont très seuls, tous les trois ! »

Les travaux d’écriture ont été menés comme pour les contes, individuellement dans un premier temps, puis à plusieurs mains. Si les contes ont été évalués par compétences, au fur et à mesure de leur rédaction, avec des critères évolutifs, ces dernières productions ont été absolument "gratuites". Aucune note, aucune évaluation en compétences. Pourtant, l’investissement de chacun fut réel. De très beaux textes ont été produits, poétiques, inspirés par toutes les études menées jusqu’alors.

Mise en commun, en classe, des remarques des élèves après lecture des nouvelles de JMG Le Clézio

La mise en commun

(A chaque nouvelle correspond une couleur. Projection de la carte mentale au tableau, complétée manuellement puis photographiée pour mémoire).

Textes des élèves

Il a été écrit, au cours de ce projet annuel, en plus des travaux d’écriture liés au programme de sixième :
• Quatre contes collaboratifs à fins multiples, retenus pour ce recueil
• Huit récits collaboratifs autour de Mondo, Jon et Daniel

 Bilan

• Les élèves se sont fortement investis dans la lecture et l’écriture. Beaucoup ont compris l’intérêt du brouillon, repris, corrigé, amélioré. Emploi du dictionnaire pour le vocabulaire.
• Certains contes et récits n’ont pu être utilisés : les élèves n’ont pas abouti ou se sont égarés dans des choix narratifs qu’ils ne parvenaient pas à corriger malgré les commentaires sur la copie (plus récit type "thriller", par exemple).
• Travail qui peut être mené grâce aux groupes CDI.

 Bibliographie

Sirandanes, suivies d’un petit lexique de langue créole et des oiseaux, J.M.G. et J. Le Clézio, Seghers, collection Volubile

Nouvelles de J.M.G. Le Clézio :
Mondo et trois autres histoires, Classicocollège n° 34
Celui qui n’avait jamais vu la mer, suivi de La Montagne du dieu vivant, Folio junior n°492

Pour le travail du professeur :
Étude de François Marotin, Mondo et Autres histoires, Foliothèque n° 47

Blog pour les échanges avec les CM1.