Bandeau
Lettres & Langues et Cultures de l’Antiquité
Slogan du site

Site Lettres et Langues anciennes de l’académie de Lyon.

logo article ou rubrique
Ecrire et sonoriser un conte en sixième
Article mis en ligne le 28 mai 2015
dernière modification le 27 mai 2015

par Corinne Andreoletti

 Résumé et objectifs

Dans le cadre de l’étude du conte en sixième et du lien école-collège, il s’agit de faire écrire des contes en petits groupes à l’aide d’un jeu de cartes construit par les élèves (A partir des questions : Quels personnages / événements / lieux trouve-t-on dans un conte traditionnel ?) puis de les mettre en voix et d’y ajouter une ambiance sonore. Ces contes seront présentés aux CM2 par les sixièmes et inversement, le même travail ayant été fait à l’école et au collège.

Objectifs :

- Rédiger des contes brefs,

- Travailler la lecture d’un texte,

- Rendre le sens sensible par le ton et le choix de bruitages (compréhension fine du texte).

 Dispositif

  • Unité d’enseignement du second trimestre.
  • Une groupe-classe de dix élèves de 6ème.
  • Durée : 5 heures en fin d’étude du conte.
  • Matériel pour la partie TICE : ordinateurs, tablette.
  • Ressources numériques et outils informatiques mobilisés :
    Traitement de textes pour la rédaction du conte : Libre office.

Sites de bruitages gratuits pour la sonorisation du texte : http://www.tech-tice.net/spip.php?article130

 Déroulement de l’unité d’enseignement

Étude du conte en classe entière et travail de création en petits groupes sur la fin de la séquence.

 Modalités d’évaluation 

Notation du conte écrit avec les critères de langue et de contenu classiques.

Évaluation de l’oral en groupes de mise en voix avec des critères d’inventivité et de qualité du ton (Objectif : rendre compte des sentiments des personnages et de la situation).

Évaluation des items du socle commun

En français :

Lire :

- Lire à haute voix de façon expressive un texte en prose.

Écrire :

- Rédiger un texte cohérent, construit en paragraphes, correctement ponctué, en respectant des consignes imposées.
- Utiliser les principales règles d’orthographe lexicale et grammaticale.

S’exprimer à l’oral :

- Prendre la parole en public.

Créer, produire, traiter, exploiter des données audio.

Communiquer, échanger.

 Descriptif de la séquence de travail

a) Création du conte

A la fin de l’étude du conte, il a été demandé aux élèves en classe entière, de déterminer quels étaient les lieux (châteaux, forêts enchantées, maisons dans la forêt, etc), les personnages (rois, reines, fées, sorcières...), les actions (disparitions, enchantements...) des contes traditionnels ; tout cela a constitué les cartes d’un jeu ; le feuilletage et la lecture cursive de contes plus modernes a offert quelques cartes supplémentaires moins attendues.

En groupes plus réduits, le jeu de cartes a été utilisé pour la création : à partir d’une phrase embrayeur d’écriture identique pour tous (« La reine mit au monde une princesse qu’elle appela Désirée. »), les élèves ont commencé l’écriture du conte en venant régulièrement piocher une carte dont ils devaient intégrer le contenu à leur texte.

Les contes, manuscrits, sont annotés par le professeur et corrigés par les élèves sur les ordinateurs. Un récit a été choisi par le groupe pour la mise en voix.

b) Séances de mise en voix et de sonorisation

La première partie du texte a été traitée collectivement : les élèves se sont répartis la lecture (personnages, narration). Ensuite, nous avons exploré les sites proposant des bruitages gratuits et libres de droits (à partir de ce site : http://www.tech-tice.net/spip.php?article130). Enfin, nous avons travaillé le texte comme un scénario en y ajoutant de façon manuscrite dans un premier temps puis dactylographiée (annexe 1) la mention des bruits.

La suite du texte a été divisée et trois groupes ont noté puis proposé leur travail sur l’intonation et le bruitage.

Enfin, nous avons répété la mise en voix puis, à l’aide d’une tablette et d’un ordinateur, nous avons enregistré les différentes parties du texte.

 Bilan

- La mise en voix a été chronophage.

- Ce travail ne pourrait être mené en classe entière car il réclame une présence importante du professeur auprès des groupes.

 Perspectives

Travail de création poétique.