Bandeau
Lettres & Langues et Cultures de l’Antiquité
Slogan du site

Site Lettres et Langues anciennes de l’académie de Lyon.

Coronavirus : Propositions pour la continuité pédagogique
Article mis en ligne le 2 avril 2020

par Thibaud Hayette

Jeudi 12 mars 2020, Monsieur Emmanuel Macron, président de la République, a annoncé que dès lundi 16 mars les écoles, les collèges, les lycées et les universités seront fermés "jusqu’à nouvel ordre". Retrouvez dans cet article quelques solutions pour assurer la continuité pédagogique.

Le prérequis est l’accès à une connexion Internet et à un matériel plutôt récent et mis à jour (ordinateur, tablette, téléphone portable).
Il est préférable en cas de classe virtuelle que les élèves disposent d’un casque audio (ou écouteurs).

 La solution du CNED

Le gouvernement préconise l’utilisation de la plateforme du CNED : « Ma classe à la maison-Collège » et « Ma classe à la maison-Lycée ». Quatre semaines de cours sont proposées, de la maternelle à la terminale.
C’est le chef d’établissement qui communique l’adresse et les modalités d’inscription pour se connecter à la plateforme. Chaque élève bénéficie de son propre compte. Il peut s’y connecter depuis un ordinateur, une tablette ou un téléphone connecté.

Le français fait partie des disciplines développées pour tous les niveaux. Les leçons et exercices correspondent aux éléments du programme. Avant de commencer les séances, l’élève passe en autonomie un quiz afin d’évaluer son niveau. Les exercices sont prévus pour être effectués en une heure et peuvent être imprimés au format PDF tout comme les cours.
Pour découvrir le service dans les grandes lignes, c’est ici.

La plateforme permet également aux enseignants de proposer des classes virtuelles. Ils peuvent ainsi faire un cours à distance par visioconférence.
La ressource du CNED « Animer une classe virtuelle », e-formation de 20 minutes à destination des enseignants peut vous aider à animer cette classe virtuelle.

 VIA

L’Education Nationale a développé un outil appelé "Ma classe virtuelle". On peut y accéder via le portail Arena : une fois connecté, dans le menu de gauche, cliquer sur "Formation et ressources" et dans la page centrale sur "Plate-forme et classes virtuelles". Initialement, ce service était prévu pour des réunions virtuelles mais dans le contexte actuel, on peut très bien l’utiliser à des fins pédagogiques en partageant sa voix, des fichiers , son écran... via une URL que l’on peut partager.

 L’ENT

Si les établissements possèdent un Environnement Numérique de Travail (ENT), les professeurs peuvent déposer des documents aux élèves à l’aide des dossiers partagés, via la messagerie, un blog de classe et échanger à l’aide des forums, un chat, une liste de diffusion voire un pad de classe. Pour cela, il faut activer ces services dans l’ENT (les référents ENT et/ou administrateurs réseau peuvent vous aider pour cela). Cependant, le nombre de connexions simultanées est limité et des perturbations sont à craindre ces prochains jours.

 La BRNE

Les banques de ressources numériques pour l’École (BRNE) offrent aux professeurs et aux élèves jusqu’à la 3ème des ressources (contenus et outils) pour augmenter les apprentissages via la création d’activités et de supports de cours, la réalisation des cours, le suivi et l’évaluation des compétences, les situations d’entraînement ou de révision. Ces ressources peuvent être intéressantes pour compléter un travail déjà lancé en classe.

Retrouvez un tutoriel pour utiliser les BNRE en Lettres. Et plus complet encore, retrouvez des scénarii pédagogiques en Lettres sur les Edubases.

Les BRNE peuvent être intégrées aux ENT grâce au Gestionnaire d’Accès aux Ressources (GAR) ou même via des éditeurs privés de notation.

 Eduthèque

Le portail Eduthèque offre accès (après inscription via son adresse académique) à des ressources intéressantes pour le professeur de Lettres qui pourra ainsi partager de nombreux contenus de qualité en créant un "compte classe unique".
Pour le professeur de Lettres, on peut penser notamment à l’offre Théâtre en Acte qui s’étoffe petit à petit (et qui propose depuis peu L’Avare en intégralité notamment ou des fiches sur En attendant Godot par exemple) ou encore l’espace Lumni (regroupant les acteurs de l’espace audiovisuel public) ou enfin le site enrichi de la BNF.

 Les manuels accessibles gratuitement

Les principaux éditeurs ont décidé, en période de Coronavirus, de proposer en libre accès les manuels les plus usités sous forme numérique. Retrouvez le lien ici.

 La visio-conférence en direct

Sur le principe de Skype existent de nombreuses plateformes Full-Web comme : Renater.

Avantages :
- Une URL simple à fournir aux participants (c’est le professeur qui choisit son URL du type :
https://rendez-vous.renater.fr/LCA
- De nombreux services disponibles : chat, partage d’écran, etherpad collaboratif, participation des utilisateurs avec levée de la main...
- C’est du HTML5, ça fonctionne aussi sur tablettes et smartphones.
- Logiciel Open-Source

Inconvénients :
- Il faut que le professeur s’inscrive avec son adresse académique au "Compte Réseau Universel" et créé un compte (sur Renater mais pas obligatoirement avec d’autres solutions, voir plus bas).
- Il faut un flux Internet très rapide pour que l’image ne saccade pas.
- Pour qu’il y ait réelle interaction, il faut nécessairement un équipement par élève.
- C’est plus efficace pour un travail sur l’oral que sur l’écrit.

 Autres solutions de visio-conférence

- https://meet.jit.si/ (qui est plus simple que Renater mais qui est plus opaque au niveau de la conservation des données)

 La classe-inversée

Phénomène développé depuis plusieurs années, la classe-inversée consiste à dispenser à l’aide de capsules vidéos (généralement) le cours, la notions étudiée, mais cela en amont et les élèves travaillent seuls chez eux sur le contenu. Ils se retrouvent ensuite en classe pour s’entraîner, mutualiser, poser des questions pour lever les incompréhensions. Le professeur est donc physiquement présent à ce moment-là pour les aider, répondre aux questions, dynamiser les échanges. Mais la partie « magistrale » est déportée. Dans notre cas, avec la fermeture des établissements, la partie "en classe" est même reportée. Cependant, quelques notions simples peuvent être proposées et les échanges se feront à la réouverture des établissements. Vous retrouverez ici des références sur Eduscol.

Avantages :
- Les élèves assimilent à leur rythme le cours (ils peuvent se repasser plusieurs fois la vidéo)
- La présence du professeur est davantage celle d’un accompagnant qu’un détenteur unique du savoir et des études semblent montrer un plus grand dynamisme des élèves.
- Un professeur pourrait se charger de la production des cours en vidéos, ce ne serait pas
nécessairement celui de la classe (il existe de nombreux cours de qualité déjà réalisés par des professeurs)

Inconvénients :
- La réussite d’un tel dispositif dépend de la bonne volonté des élèves de travailler les cours
chez eux, sinon, ça ne fonctionne pas.
- Les élèves ne doivent pas subir de fracture numérique (équipement, rapidité du flux Internet à leur domicile).
- L’élève en difficulté ne peut bénéficier d’une reformulation avec le système de la vidéo, pas
d’aide en direct. Il faudrait pour une réelle efficience un suivi par visio-conférence (voir plus haut).

 Création d’un MOOC

Il est possible de créer un MOOC en accès restreint via une plateforme Moodle. Il s’agit d’un espace d’apprentissage en ligne sous licence libre servant à créer des communautés s’instruisant autour de contenus et d’activités pédagogiques.
On retrouve sensiblement les mêmes avantages et inconvénients que pour la classe inversée avec cependant quelques compléments.

Avantages :
- Pas besoin pour l’enseignant d’être en « temps réel » devant son écran lorsque les élèves se forment. Tout peut être fait en amont et en aval.
- Suivi personnalisé des progrès des élèves.
- Grande variété de supports de formation (vidéo, quizz, partage de documents, devoirs en ligne avec correction, sondage, etc.)
- Il existe plus de 1000 modules complémentaires, Open Source également, permettant l’ajout de fonctionnalités et de liens avec d’autres systèmes.

Inconvénients :
- Accroissement non-négligeable du temps de travail de l’enseignant
- Compétences techniques de l’enseignant indispensables
- Obligation d’héberger la plateforme Moodle sur des serveurs (service payant, compter une centaine d’euros par an).
- Un travail davantage déporté sur le numérique.

 Autre ressource : Glose

Exceptionnellement et pour offrir aux collègues de lettres des propositions d’aide plus larges qu’à l’ordinaire, nous avons décidé de relayer cette ressource numérique payante normalement.

Plus de détails dans l’article de Claire Augé.

 Etude (à distance) de Au Bonheur des Dames

Bilan sur la semaine 1

SEMAINE 2 : Etude de "Au bonheur des dames" à distance

Retrouvez un dossier pour travailler sur l’oeuvre à distance.

 Montaigne, "Des Cannibales", "Des coches" édition numérique et interactive

Retrouvez un article pour travailler à distance sur l’oeuvre de Montaigne

Travailler et faire travailler à distance : Trois fiches outils à destination des élèves

Mener des lectures cursives à distance